Informations

Comment comprendre le prix d’un vélo électrique :

Sur le marché du vélo électrique, nous pouvons trouver des vélos à partir de 199 € à plus de 8000 €, quelle est la différence, est-elle justifiée?

L’avis de Romain WALGER, président de PROXY CYCLE


Pour commencer, un petit rappel de la législation concernant les vélos électriques :

Il faut savoir que la loi française impose pour être utilisé sur la voie publique, des vélos électriques respectants la norme NF EN 15194 répondants aux règles de solidité et de compatibilité électromagnétique.

Un vélo vendu par un professionnel à un particulier doit impérativement être monté en totalité afin d’éviter tout défaut de montage pouvant entrainer un risque pour l’utilisateur.

Sachant cela, nous parlerons uniquement du marché respectant ces règles.
Nous pourrons ainsi identifier 4 segments de prix correspondant en général à une offre bien ciblée :

  1. le segment inférieur à 1000 
  2. Le segment de 1000€ à 1600 
  3. Le segment 1600€ à 3000 
  4. Le segment supérieur à 3000 

Moins de 1000€ : L’offre à éviter

Il s’agit de vélos électriques destinés à un usage très occasionnel et proposant une offre bas de gamme tant sur la partie-cycle que sur la partie électrique. L’autonomie sera faible, la fourniture en pièce détachée très difficile, le SAV inexistant.
Pour nous cette offre est plutôt à éviter car elle ne correspond pas du tout à nos valeurs :

  • Pas écologiques : lorsque les vélos ont passé la période de garantie et tombent en panne (ce qui peut arriver assez rapidement), les vélos ne sont pas réparable et l’ensemble du vélo est bon pour partir en décharge.
  • Pas économique : Le vélo bien que peu couteux, représente une grande perte financière. En effet, l’ensemble de la valeur d’achat, qu’elle soit de 600 ou de 900€ sera totalement perdu puisque sur le marché de l’occasion, un vélo électrique qui ne marche pas ne se vend pas. Lorsque les pièces se trouvent difficilement, personne ne peut le réparer.

De 1000€ à 1500€ : On commence à devenir sérieux

Entre 1000 et 1500 €, on commence à voir apparaitre l’entrée de gamme des vélos électriques de marque pouvant offrir un SAV de qualité et une continuité sur la fourniture des pièces des vélos électriques.
À ce tarif, vous pourrez acheter des vélos électriques corrects sur la partie-cycle et entrée de gamme sur la partie électrique.

La grande différence avec les vélos proposés à moins de 1000€ sera la capacité des marques à vous assurer un SAV et une fourniture de pièces détachées sur le long terme, vous pourrez ainsi conserver votre vélo électrique et celui-ci conservera sa valeur.

Ces vélos électriques sont destinés à un usage occasionnel généralement par temps sec et pour de courtes distances, c’est le modèle correct pour aller chercher sa baguette de pain en bas du village ou faire de petites balades. Pour les grandes sorties ou un usage intensif, ces vélos électriques seront souvent sous-dimensionnés.

De 1500€ à 3000€ : L’offre intéressante

Entre 1500 et 3000€, on retrouve le gros de l’offre pour acheter un vélo électrique de qualité.

Entre 1500 et 2000€, les vélos électriques haut de gamme en moteur à poussée continue proposeront un système électrique et mécanique au top. Les batteries seront généralement supérieures ou égales à 500 Watts/h. Les freins à disques, le moteur dans la roue arrière, la fourche suspendue seront de qualité.

Entre 2000€ et 3000€, Il vous sera proposé des vélos électriques équipés de moteurs à poussée proportionnelle comme les moteurs : Bosch, Brose, Bafang, Yamaha, Shimano, Evo… L’écart entre 2000€ et 3000€ se traduira par le niveau d’équipement du vélo électrique. La qualité de la partie cycle sera toujours très bonne, seul quelques caractéristiques créeront l’écart :

  • L’autonomie de la batterie : 400 watts pour les premiers prix, 500 watts et plus pour le haut du panier.
  • La puissance du moteur : moteur avec couple faible environ 50 N.m-1 ou puissant environ 80 n.m-1
  • Le type de transmission (dérailleur ou boitier de vitesse) : Le dérailleur est généralement moins cher que le boitier (mais pas forcément moins bien).
  • Le design : si l’intégration de la batterie est moderne et travaillée, généralement, le vélo est plus cher pour amortir les coups de développement des moules.
  • Type de Fourche : plus le vélo sera haut de gamme, plus la fourche sera de qualité et onéreuse. Le conseil d’un expert sera grandement utile sur ce point.

Plus de 3000€ : On se fait un gros plaisir

Lorsqu’on commence à investir plus de 3000€ dans un vélo électrique, ce n’est pas qu’on paye trop cher, c’est qu’on désire quelque chose de spécifique. Il sera nécessaire d’investir cette somme si vous recherchez :

  • Un VTT électrique tout suspendu pour envoyer des watts dans les bois et sur les terrains caillouteux.
  • Un Speed Bike : Un vélo électrique dont la vitesse maximale atteint 45 km.h.
  • Un vélo électrique urbain ou de randonnée équipé de boitier de vitesse très haut de gamme type Nuvinci ou Rolhoff.
Share

Leave a Reply